Alsace Pinot Blanc 2010, Zind Humbrecht

Qu'il est loin le temps du Pinot Blanc de grand père lorsqu'on goûte ce vin...il fut (ce cépage) le compagnon de route de pèpére au troquet "chez Totor" (ça ne s'invente pas...), avec le ballon de beaujolais l'hiver, de côtes du rhône l'été. J'en fut le témoin à l'âge où je buvais une grenadine.

DSC05034Si l'expression d'un fruit jaune très présent reste un poil alsacienne, le nez exprime le mûr, l'abouti....et un peu le chardonnay au premier abord....

Aidé par l'exceptionnel site du domaine ( http://www.zindhumbrecht.fr/Nos-vins/pinot-blanc-2010/ ) , je réalise ma méprise : 70% auxerrois, 30% pinot blanc. Bon, l'auxerrois, le chardonnay, des cousins, hein, ça m'arrange.

La bouche est grasse, puissante (un anti pinot banc classique ?), on sent le niveau d'alcool (13.5°) mais les 6 ans de cave ont opéré. C'est bon à boire, sur une tension salvatrice qui relève la mirabelle et de fines notes de jasmin. Du bel art, et le moyen d'accèder à ce domaine mythique pour environ 15 €. Merci "vins-étonnants.com" pour le conseil...

16/20.