Un sauternes pour noël ? Ok, mais du vrai, de l'artisanal, du bio, du Sapros (non chaptalisé). Un seul nom me vient : Daret. Mireille pour son petit nom d'une grande Dame. De 1990 à 2005 puis de 2010 à nos jours, elle est une référence pour l'amateur de liquoreux naturels.

DSCN6579

Ce qui surprend toute la tablée, c'est la couleur caramel, qui me fait craindre une conservation limite, car les 92, 94 ou 2001 sont très jaune/or brillant. Mais j'ai des bouteilles depuis 15 ans en cave...et aussi celle ci, rentrée la semaine dernière. Et elle sont identiques. Ouf.

DSCN6578D'ailleurs, rangée à côté de de Fargues 93 et 94 dans la cave de notre hôte, la couleur parait "classique". Que c'est beau. manquerait plus que ce soit bon.

Nez sur l'abricot, la figue, une pointe de pruneaux. Proche d'un 6 puttonyos hongrois ouvert récemment.

La bouche est fraiche. Si, Si. Etonnante. Cette acidité est celle du millésime, que je considère comme un des plus équilibrés de la décennie 90. Salvatrice fraicheur, relative sucrosité ou sucrosité masquée ? Je dirai 150 gr de résiduels. Au pif.

La longueur m'impressionne moins que la franchise de saveurs. Rien ne dépasse, tout est intégré. Difficile à faire passer comme sensation par clavier.

Bu la semaine dernière, Yquem 90 est un cran au dessus, mais dans la même veine. Quand même.

 

Il faut absolument que je développe un peu plus le culte de la personnalité. Pour avoir le courage d'embrasser Mireille un jour. Hein Mireille, tu ne m'en veux pas de vouloir tout exagérer ? 18/20.