Clos Uroulat 1988 : indestructible Jurançon ?

J'ai annoncé 2006 à tous mes invités, persuadé d'avoir pris la bouteille de droite sur le pupitre. Hé non ! Réflexe macronien ou non, j'ai pris celle de gauche, enfin du milieu. Et ce vin moins ambré que le Clos Haut Peyraguey d'hier est un 1988. Un presque gamin. Année historique de garde, 1988. Pour sûr.

Tout est arrondi dans ce géant musclé. Si la perception de l'acidité du cépage reste présente, elle s'annonce finement, sans angle vif. Vous me direz, 30 ans, ça calme. Mais que c'est sapide, une buvabilité immense, amateur de beaux riesling ou chenoin sec, ce liquoreux est fait pour vous.

20180724_201308[1]16/20, mais à ce niveau de prix (+/- 18€), c'est superbe. Une cuvée à toujours encaver dans ces belles années à la fois ensoleillée et aux nuits fraiches qui préservent l'acidité du raisin.