Champagne Crété Aromanessence 2007

Notre champenois de l'étape nous annonce "j'e n'en ai qu'une à vous ouvrir", alors à 12, on se rationne...et à l'aveugle, il y tient le sparnacien. Ce compte rendu sera donc collégial, note hôte ne dit rien, connaissant à la fois le vin et le producteur.

Une couleur soutenue, sans notion du vieil or que les champagnes maturent développent souvent. Le nez annonce immédiatement l'élevage sous bois et une douceur...dosage ou blanc de noirs ?

La bouche est en demi corps, développant des arômes grillés, du tilleul comme de la pêche. Oui , c'est bien du bois qui donne ces notes de vanille...et c'est sans doute un chardonnay majoritaire, avec un gras en entrée de bouche qui signe le cépage( ?).

La finale, profitant du réchauffement progressif du vin, s'étale doucement, doucereusement même.

Cuvee-Aromanessence-hiver

Ha, voilà le vin découvert : un Blanc de Blancs 2007 du Domaine Dominique CRETE, sur les coteaux sud d'Epernay, mais ce vin est revendiqué grand cru, le vigneron ayant des vignes à Avize, au Mesnil sur Oger...

L'habillage est on ne peut plus..disons à la fois épuré et manquant d'infos : le terme grand cru n'est revendiqué que sur le bouchon, comme le millésime d'ailleurs, et l'appellation "brut prestige" est brouillonne. Sur cette version (qui a peut être évoluée depuis), aucune contre étiquette comme les producteurs de renom savent le faire, nous donnant le millésime, la date de dégorgement, le dosage...la base, quoi !

Ces petits reproches de forme étant faits, nous finissons tous notre verre assez facilement, car si le dosage est manifestement un peu appuyé pour nous (6 gr dans fiche technique ? alors il fallait 3/4 gr maxi selon le panel du jour), le vin est très accessible, fédérateur même grâce à ce boisé toujours présent mais intégré..15.5/20.