Chartogne Taillet Sainte Anne, ou un grand BSA à maturité

Je m'étais ouvert sur le site LPV de ma relative déception devant le manque de caractère de ce vin. Il est temps d'expier.

Base 2007 avec 20 % de vins de réserve, ce vin est composé de 60% de Chardonnay et 40% de Pinot Noir.

Ce vigneron, que j'ai toujours considéré comme un as de la relève depuis 10 ans, m'avait scotché avec ses parcellaires 2006, et j'avais rentré en cave cette année là trois Sainte Anne grace à Pierre Yves Cainjo, notre caviste local (le "520").

Et je trouvis ce vin fluide en 2013. A peine une pointe d'oxydation ménagée pour apporter un peu de complexité. Quel changement ! Nous sommes ce soir au côté d'un vrai vin, encore fringant, mais au nez gourmand et puissant.

20180928_190405[1]

Si l'apogée est atteinte, la bouche n'est pas molassonne, et la finale vive (de cette année fraiche) exprime le sous bois, la nèfle (si, si, interessez vous à ce fruit génial et si robuste et productif, interrogez moi j'en suis passionné !). Une vinosité relativement insoupçonnée il y a 5 ans encore.

Le Champagne reste à mes yeux le plus grand vin blanc sec de garde, ce soir le clou est encore enfoncé car dans 5 ans celui-ci n'aura pas beaucoup bougé...16/20.